Le secret de Johnny – Partie 3

BANG ! BANG ! BANG !

Johnny voulu sortir de la douche, mais il trébucha contre le bord de la baignoire, ce qui le fit basculer tête première sur le plancher en céramique avec grand fracas.

Il se releva de peine et de misère, complètement sonné, et se mit à tâtonner le mur à la recherche de quelque chose pour se couvrir. Il mit finalement la main sur une serviette qu’il enroula autour de sa taille et tituba vers la cuisine, prêt à y découvrir le pire.

Les volets de la fenêtre avaient été violemment poussés vers l’intérieur. Il y avait du verre éclaté partout et de grosses boules blanches qui ressemblaient à des balles de ping-pong s’engouffraient par l’ouverture béante, rebondissant partout dans la cuisine à travers les cris stridents d’une grosse corneille qui courait sur le plancher pour éviter les projectiles.

La scène était complètement irréaliste et Johnny resta cloué sur place, la bouche grande ouverte. Son premier réflexe fut d’aller chercher son téléphone cellulaire pour filmer la scène.

Il n’avait jamais vu une chose pareille.

Il jouait au cinéaste depuis quelques minutes lorsqu’on frappa nerveusement à la porte de son appartement.

– Johnny, Johnny ! êtes-vous là ?

Il alla ouvrir pour accueillir son voisin de droite, un homme de petite taille avec une grande moustache à la Monopoly qui était également responsable de la maintenance de l’immeuble.

Ce dernier était très agité et ses bras dessinaient des cercles au-dessus de sa tête lorsqu’il parlait.

– Ah Johnny ! Dieu merci vous n’étiez pas dehors ! Vous auriez pu être assommé par tous ces grêlons. C’est terrible, c’est…

Tout à coup, son air anxieux fit place à l’horreur. Il pointa son doigt vers la tête de Johnny.

– Mon dieu vous avez du sang sur la tête !
– Oui je suis tombée du bain, grommela Johnny tout en portant la main droite vers sa tempe.

Sa main était désormais recouverte de sang.

– Vous devriez faire vérifier votre blessure par quelqu’un. Si vous voulez, je demande à Madame Raymond au deuxième, elle est infirmière.
– Non, non ça va, répliqua Johnny. Ça parait pire que…
– Oh mon dieu ! le coupa brusquement Marcel.

Ce dernier marchait maintenant vers la cuisine, ayant aperçu la fenêtre éclatée de l’entrée.

– Quel gâchis que cette maudite tempête ! s’écria Marcel en se prenant la tête à deux mains.

La grêle se transforma graduellement en pluie, et Marcel entreprit de lister à voix haute toutes les étapes qu’il devrait entreprendre pour remplacer la fenêtre ainsi que les autres bris dans l’immeuble, incluant l’électricité qui était manquante depuis l’incident.

Johnny en profita pour essayer d’attraper la corneille, une main tendue devant lui et l’autre qui tenait sa serviette en place.

Il finit par l’agripper par le bout de la queue, mais le corvidé se débattait férocement, poussant des cris stridents et essayant de le mordre.

Il la déposa sur le rebord de la fenêtre pour lui redonner sa liberté.

L’oiseau étant encore sous le choc, il eut du mal a se mettre en vol et Johnny crut pendant un court instant qu’il allait s’écraser dans la ruelle. Il s’envola enfin et Johnny en profita pour respirer un peu d’air frais.

C’est alors qu’il vit, recroquevillé à travers les grêlons de la ruelle, le corps inanimé d’une femme.

[À suivre…]


Pssst… si vous voulez me suivre, je suis sur FacebookTwitter et Instagram !

6 commentaires sur “Le secret de Johnny – Partie 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s