Petite et fragile Aurélie

Petite et fragile Aurélie,
Depuis que maman est partie,
Tu hurles et tu pleures
À en déchirer ton coeur.

Petite et fragile Aurélie,
Depuis que maman est partie,
Tu supplie le messie, le créateur
Qu’elle soit là juste pour une heure.

Entendent-ils tes prières
Des confins de l’univers ?
Tu l’espère ardemment,
De tout ton coeur d’enfant.

Eh puis les jours passent,
Absolument rien ne se tasse.
La peine te ronge et te mange
Depuis trop longtemps petit ange.

Si seulement un matin,
Le ciel tombait dans ton jardin.
Vite ! va voir ta mère, crierait Dieu,
Pour une heure, tel est ton voeux !


*Ce poème est une participation au défi photo-poésie de Fleur de Flocons. Vous découvrirez la photo qui m’a inspiré l’écriture de ce poème juste ici : https://fleurdeflocons.wordpress.com/2018/03/11/defi-photo-poesie-6/

Pssst… si vous voulez me suivre, je suis sur FacebookTwitter et Instagram !

17 commentaires sur “Petite et fragile Aurélie

  1. Sa Maman qui n’est plus là, c’est comme un arbre qui tombe…
    J’aime beaucoup le phrasé, l’intensité des mots, j’apprécie la douceur mise dans le propos pour exprimer quelque chose de très violent.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s