C’est la faute à Internet

Lorsque j’étais enfant je dessinais tout le temps. Ma mère me disait que j’étais née avec un crayon dans les mains. Pour une raison pas trop claire, j’ai presque tout arrêté du jour au lendemain. C’était vers l’âge de 14-15 ans environ. Je pense que c’est à cause d’Internet.

Un beau jour, j’en suis venue à la conclusion que mes crayons Prismacolor et mes feuilles de papier n’étaient pas aussi intéressants que le géant informatique et son lot de possibilités.

Voyez-vous, Internet est mon meilleur ami. Dès que j’ai une question je lui demande son avis.

Pourquoi les bleuets sont bleus ?
Pourquoi l’hiver québécois est si rigoureux ?
Pourquoi Donald Trump a des drôles de cheveux ?

Tant de questions qui, autrefois, serait restées sans réponses et dont j’arrive maintenant à trouver une explication scientifique en moins de 2 secondes.

Sur internet on ne voit plus le temps passer. On travaille à l’ordinateur, puis on joue sur son cellulaire pour changer.

On est connecté, interconnecté, surconnecté.

Qu’est-ce qui arrive en cas de panne électrique ? Je ne sais pas pour vous, mais moi je panique.

Internet est au cœur de toutes mes activités – ou presque :

  • Je veux apprendre la guitare ? Internet.
  • Je veux suivre l’actualité ? Internet.
  • Je veux écouter de la musique? Internet.
  • Je suis en panne d’inspiration ? Internet.
  • J’ai manqué mon émission préférée ? Internet.
  • Je me demande quoi manger pour souper ? Internet.

En plus, à mon emploi actuel, je travaille directement sur Internet.

C’est l’hiver, il neige, on gèle ; je passe mon samedi sur Internet.

Je peux-tu vous dire que je commence à en avoir PLEIN MON CASQUE D’INTERNET ?!!

J’ai compris, je m’en vais dessiner.


Pssst… si vous voulez me suivre, je suis sur FacebookTwitter et Instagram !

11 commentaires sur “C’est la faute à Internet

  1. et c’est encore autre chose quand on a connu la vie sans ce monstre tentaculaire, mais peut être a t on plus de recul pour certain, on se met à d’autres activités manuelle ou sociale, internet devrait faire simplement que les gens aient un lien plus interessant, mais finalement est ce que ça le fait ? peut être que les gens sont devenu qu’un acte de consommation de plus, on consomme de la reconnaissance , du profit, quelle est la proportion de vrai « partage » … ?

    J'aime

  2. Bonjour Lorraine, trop c’est trop, alors je pense que tu peux retourner à tes crayons, dessiner, et puis tu reviens un peu sur internet, et tu repars, il ne faut pas que ce géant nous « bouffe » bon après-midi MTH

    J'aime

  3. En effet, nous pouvons avoir parfois l’impression d’être « étouffé » par Internet. Je pense qu’il est important de prendre des pauses, de prendre du temps pour faire autre chose qu’être devant les écrans.

    Aimé par 1 personne

  4. Effectivement, c’est un outil formidable pour celui qui veut apprendre se renseigner, et/ou se divertir (je n’ai jamais vu autant de films et de séries que depuis que je possède une connexion), mais il arrive un moment où l’on sature, où l’on s’aperçoit que l’on passe tout son temps devant l’écran, que l’on est dépendant… À partir de là, chacun réagit à sa façon, d’aucuns se limitent quand d’autres font carrément une pause – voire se déconnectent…
    Bref ! Comme beaucoup d’autres choses dans la vie, à consommer avec modération. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s